Tour de la mer noire

Dernières mise à jour

La Grèce en Camping-car

Les Iles Ioniennes en Camping-car

Commander notre livre

[Home][Cap Nord][Espagne][Dubai][Oman][Ecosse][Turquie Syrie Jordanie][Tour de la mer noire][Tunisie][Croatie][Montenegro][Albanie][Grece][Les Iles Ioniennes]

 

Pourquoi partir faire "le tour de la mer Noire"? Tout d'abord, nous adorons la Turquie et ne connaissions pas sa côte Nord, celle qui longe la Mer Noire. Ensuite, la Géorgie et l'Ukraine s'ouvrent doucement au tourisme et nous voulions découvrir ces deux pays avant l'éventuel "rush" du futur! Ne vous inquiétez pas, il faudra encore de nombreuses années avant que ces pays deviennent des nids à touristes!

Grèce du Nord.

Nous commençons notre voyage par une pause "farniente et plage" en famille dans le Nord de la Grèce. C'est aussi l'occasion de visiter quelques jolis sites tranquilles, peu touristiques.

On remonte, les pieds dans l'eau, la rivière (glacée) Gliki

Le vendeur de melon, dans les rues de Kanalaki.

La mer est bleue turquoise le long de l'île d'Antipaxos

Ruelle piétonne de l'île ionienne de Paxi

Vieux pont dans le pays de Zagorias, dans les montagnes du Nord Ouest.

Toujours dans le Nord, les gorges de Vikos, une des plus profondes au monde!

 

La Turquie du Nord, le long de la mer Noire.

C'est la sixième fois que nous nous rendons en Turquie, mais nous ne connaissions pas la côte de la Mer Noire. La route de bord de mer est plutôt ennuyeuse (2000 kms tout de même), et les villes n'ont pas de charme particulier. Notons cependant notre coup de cœur pour les villes de Safranbolu, avec ses splendides maisons ottomanes, Trabzon et son bazar animé, le Monastère de Sumela, et la région du petit Caucase.

Premier arrêt après Istanbul: Safranbolu. Avec ses maisons ottomanes anciennes, la ville est inscrite au patrimoine de l'unesco.

Safranbolu, habitat traditionnel

Safranbolu: ce caravansérail rénové est maintenant un chouette restau aux prix raisonnables.

Marion goûte aux "nouilles" de tous les pays; ici, ce sont des 'mantis', des mini-raviolis servis avec une sauce yaourt.

Le long de la mer Noire.

Trabzon: Luc et Thibault achètent des énormes pêches dans une rue du bazar.

Monastère de Sumela dans la brume. Magique!

Rize et ses champs de thé.

Ayder, à l'extrêimté Est de la mer Noire. Région très verte (et très pluvieuse)

Entre la Turquie et la Géorgie, les montagnes merveilleuses du Petit Caucase.

Rencontre très sympa avec des turcs-français.

Fillettes sur le chemin de la mosquée.

 

La Géorgie, juste avant les bombardements russes.

Evidemment, rien de laisser présager que la Georgie était à l'aube d'un tel conflit même si les tensions avec l'Ossétie du Sud règnait depuis des années sans cependant évoluer. Nous savions que nous ne devions pas nous rendre en Ossétie du Sud, ni en Abkazie, régions séparatistes qui se sont autoproclamées indépendantes. La Géorgie s'est détaché du bloc soviétique et s'est déclarée indépendante en 1991. Les offices de tourismes délivrent de jolies plaquettes et cartes, certaines sont même en français. Mais dans l'ensemble, nous n'avons vu que quelques touristes, et aucun camping-car. Du coup, le pays est très authentique et c'est ce que nous cherchions avant tout.

Monastère de Gelati: monastères, églises et cathédrales sont les principaux sites à visiter en Géorgie. Marion dit "que l'on en a visité une centaine", mais elle exagère!

Batumi: les fortes pluies ont inondé des rues. Ce camion n'a pas pu voir l'énorme trou dans la chaussée. Impressionnant!

Les petits kiosques vendent un peu de tout. Ce sont parfois les seuls magasins des villages!

Les ladas, omniprésentes dans les campagnes. Par contre, dans les rues de la capitale, on ne voit que des voitures de luxe!

On est où? Je ne lis pas le Géorgien mais je fais des efforts avec le russe!

Luc et ses potes géorgiens qui l'ont invité à boire de la bière le long du cimetière. Notez les bouteilles de bière de 2,5 litres.

Les gargotes ressemblent plutôt à une pièce chez l'habitant.

Devant, des raviolis et au fond, la très bourrative mais délicieuse tarte au fromage.

Les kinkalis sont des énormes raviolis, en général fourrés à la viande. C'est le plat populaire.

Les maisons géorgiennes sont rarement aussi bien restaurées.

Maisons du vieux Tbilissi, la capitale.

En général, les maisons ont plutôt cet aspect. Ici, à Poti..

Le grand Caucase, notre coup de coeur. Tour défensive en haut à droite. Nous sommes sur la route militaire qui rejoint la Russie.

Kazbegui, dans le Grand Caucase, non loin de la Russie. Les paysages sont superbes et les balades bien agréables.

Eglise de la sainte Trinité, récompense après une bonne heure de marche. Grand Caucase.

Eviter les vaches, notre sport quotidien. Notons que les routes en Georgie sont en général en très mauvais état.

Vardzia, ville troglodyte habité encore par quelques moines. Très longue route défoncée pour y arriver, mais le site est superbe.

Vardzia, un moine nous ouvre la porte vers les passages secrets de la cité troglodyte.

 

L'Ukraine

Nous quittons la Géorgie 10 jours avant le bombardement russe. Pour l'instant, il est impossible de poursuivre la route en bord de la mer Noire par la Russie. Il faut donc prendre un cargo à Poti pour rejoindre Odessa, en Ukraine. Le trajet dure deux jours. Le campingcar est embarqué et nous avons une cabine à bord. La traversée est sympa, on cotoie facilement les autres passagers, et on mange à la cantine du cargo.

Le cargo qui relie la Georgie à l'Ukraine.

A bord, deux jours de farniente. Ici notre cabine, avec vue sur mer!

Belle place de parking à Odessa.

Odesssa, l'opéra. Après la Georgie, nous trouvons que l'Ukraine est très riche, propre et moderne...

Nous avons toujours un peu de mal à lire le russe, mais on progresse!!!

Les poupées russes, au marché d'Odessa.

Ukrainienne.

A chaque pays ses raviolis. Ici ce sont des varenikis, fourrés à la viande, à la purée et parfois même à la cerise!

Le petit château "nid d'hirondelle", star touristique. C'est en fait une construction assez récente qui abrite un restaurant

Le long de la mer Noire, les ukrainiens font la queue pour louer des costumes d'époque...

...ils se photographient ensuite devant des décors installés sur la plage.

Les tenues ukrainiennes: mini-jupes rikikis et talons hauts.

Beaucoup de monde sur les plages de la mer Noire.

La capitale, Kiev, où l'on peut visiter de magnifiques églises. Ici, Saint André.

Non loin de la frontière hongroise, la ville de Lviv, surnommée "Florence de l'Orient"

 

La Hongrie, le pays des thermes...

Budapest, capitale hongroise. Les thermes Gellert, avec ses piscines d'eau de différentes températures...Ici la magnifique piscine intérieure.

Budapest, thermes Gellert :  piscine extérieure. Nous y passons une excellente journée.

Hongrie,Héviz : le plus grand lac d'eau thermal en Europe. La température de l'eau est constante, 33 degrés. C'est  un plaisir de s'y baigner...

 

ccadm

copyright(C) ccarautourdumonde 2003 tous droit réservés.